IWR-Pressedienst.de

Pressemitteilungen der Energiewirtschaft seit 1999

fotolia 73444491 1280 256

Pressemitteilung

Herausgeber: Internationales Wirtschaftsforum Regenerative Energien (IWR)

Triste record : En 2013, les émissions mondiales de CO2 dépassent pour la première fois les 35 milliards de tonnes.

Muenster – Les émissions mondiales de CO2 ont atteint un nouveau record en 2013. Avec 35,1 milliards de tonnes, env. 670 millions de tonnes de dioxyde de carbone issues de sources d’énergie fossiles de plus que l’année précédente ont été libérées mondialement dans l’atmosphère (2012 : env. 34,4 milliards de tonnes), a indiqué l’IWR (Internationales Wirtschaftsforum Regenerative Energien – Forum Economique International sur les énergies renouvelables) à Münster. C’est une augmentation de 1,9% et depuis la crise économique et financière de 2009 (31,1 milliards de tonnes), cette valeur n’a cessé de croître.

En 2013, le seuil des 35 milliards de tonnes a été franchi pour la première fois. « L’augmentation annuelle paraît irrésistible, et l’année avec le pic de CO2 mondial, c\'est-à-dire le point d’inversion de la courbe, semble imprévisible », déclare le directeur de l’IWR, le Dr Norbert Allnoch à Münster. Le développement souligne le scénario des tendances établi par l’IWR en 2012, selon lequel les émissions mondiales de CO2 pourraient augmenter à 40 milliards de tonnes jusqu’en 2020 (1990 : 22,7 milliards de tonnes).

En 2013, le classement CO2 des pays est mené par la Chine avec 9,5 milliards de tonnes (2012 : 9,1 milliards de tonnes) avant les USA avec 5,9 milliards de tonnes (2012 : 5,8 milliards de tonnes), l’Inde avec 1,9 milliards de tonnes (2012 : 1,8 milliards de tonnes) et la Russie avec 1,7 milliards de tonnes (2012 : 1,7 milliards de tonnes). La cinquième place est occupée par le Japon avec 1,4 milliards de tonnes (2012 : 1,4 milliards de tonnes) suivi de l’Allemagne avec 0,84 milliards de tonnes (2012 : 0,82 milliards de tonnes). L’IWR a calculé les émissions énergétiques de CO2 de 65 pays. (http://www.cerina.org/co2-2013).


Contexte
En 2015, une nouvelle convention avec des objectifs climatiques obligatoires pour tous les 194 états membres de la convention cadre climatiques des Nations Unies doit être signée à Paris pour succéder au protocole de Kyoto. Cette nouvelle convention entrera en vigueur en 2020. La tendance mondiale actuelle du CO2 montre, que l\'augmentation annuelle des émissions de CO2 (env. 400 à 800 millions de tonnes) se poursuit toujours. L’IWR estime que pour compenser cette augmentation annuelle par l’utilisation de techniques énergétiques renouvelables, des investissements d\'env. 560 milliards d’Euros par an seraient nécessaires au niveau mondial. Un modèle d’investissement tel que le Plan CERINA (CO2 Emissions and Renewable Investment Action Plan – Plan d’Actions d’Investissements pour la Réduction des Emissions de CO2 et la promotion des énergies renouvelables, www.cerina.org) pourrait accélérer la protection climatique dans les pays et compenser l’augmentation annuelle du CO2, sous forme de restrictions assorties de pénalités pour le non-respect des objectifs de réduction du CO2.


Muenster, Allemagne, 20 août 2014


Reproduction gratuite. Pour tout renseignement veuillez contacter:

Dr. Norbert Allnoch
Forum économique International des énergies Renouvelables (IWR)

Soester Str. 13
48155 Muenster
Allemagne
téléphone: +49 (0)251 / 23 94 6-0
fax: +49 (0)251 / 23 946-10
email: info@iwr-institut.de
internet: www.iwr-institute.com




Pressebilder nur für die redaktionelle Verwendung
Hinweis: Für den Inhalt der Pressemitteilung ist der Emittent / Herausgeber der Meldung »« verantwortlich.

Weitere Pressemitteilungen von Internationales Wirtschaftsforum Regenerative Energien (IWR)


Meist geklickte Pressemitteilungen von Internationales Wirtschaftsforum Regenerative Energien (IWR)

  1. Wind und Solar produzieren doppelt so viel Strom wie alle Atomkraftwerke
  2. Solarstrom steigt in der EU auf über 100 Milliarden Kilowattstunden
  3. Blaues Auge für grüne Aktien: RENIXX fällt 2016 um 15,9 Prozent
  4. RENIXX-Schwergewichte: Börsenwert regenerativer Unternehmen erreicht immer häufiger DAX-Niveau

About Internationales Wirtschaftsforum Regenerative Energien (IWR)

In 1996, the International Economic Platform for Renewable Energies (IWR) was established as an independent and private service institution of the renewable energy industry. The IWR focuses on the fields of research, economic and policy consultation as well as media and international networks in the renewable or regenerative energies sector. One main objective of the IWR is to play an instrumental role in introducing and spreading awareness for an industrial, international business profile of the renewable energy industry.
Dr. Norbert Allnoch, Director of the International Economic Platform of Renewable Energies (IWR), 1995, on the definition: "According to our definition, the Renewable Energy Industry is one which takes an interdisciplinary approach to the issue of renewable energy supply (protecting both the climate and resources) and the construction of renewable plants and systems (industry policy for the three areas electricity, heat and fuel."Chronology of the Renewable Energy Industry - Important IWR contributions, including prizes and awards - 2007 Publication of the first structural analysis for a federal state according to the IWR-analysis method for renewable systems engineering and services�(study "Zur Lage der regenerativen Energiewirtschaft in NRW" )2007 International network-contacts:IWR-director Dr. Allnoch speaks with King Harald V. of Norway and �slaug Haga, norwegian minister of energy Presentation of the network / RENIXX in the USA, dialogue with McGinty, environment minister of Pennsylvania2006 IWR starts renewable stock index RENIXX� (

More Information about Internationales Wirtschaftsforum Regenerative Energien (IWR)